menu

Nocturnes 5.0

n&b/Zorba éditions (2008)

prev
next
Nocturnes ou la part occulte des villes, l’imprévisible langage de nos cités. Ici, les signes se mêlent, se confondent, se répondent, s’opposent et, au bout du compte, font œuvre.

Mais ils le font pour eux-mêmes, en quelque sorte, hors de la pensée humaine, à ses dépens, le plus souvent. Dans ces villes de l’Occident, petites ou grandes, capitales parfois, j’ai essayé de capter ce que l’être humain n’avait pas prévu ou voulu prévoir. Au-delà de la peur et de la solitude, au cœur de ces interférences, de ces lieux troubles où bataillent le réel et les fantasmes qui le dévorent, mes photographies donnent à voir ce qui pourrait être qualifié de « beau inattendu » : esthétique inconsciente de l’architecte, de l’urbaniste et de l’homme anonyme des villes, tableau témoin, dérisoire et pathétique, d’une humanité dépassée par l’excessive complexité de ses réalisations.

L'appel des sources
Lisbonne