menu

Les rivages de l’impossible

prev
next
D’ici à quelque part, d’Est en Ouest, du Nord au Sud, une errance qui n’est pas une fuite mais un voyage vers l’autre : cet inconnu qui nous ressemble tant.

Tout au long de la route, entre mer et désert, les visages et les regards se succèdent ; enfants, femmes et hommes surpris, ravis ou déconcertés de se retrouver ainsi, au centre d’un instant fugitif, sujets improbables d’une rencontre banalement fortuite. Car l’idée ici n’est pas de chercher mais de trouver ce que le hasard propose… et d’en disposer, comme dirait Pessoa, « … en homme qui sait que le soleil existe ». Et ce soleil-là s’appelle « maintenant » : pas avant, pas après, mais là, dans le minuscule écart où loge le bonheur de vivre, le bon heurt dont on sait que le choc imprévisible produira forcément son travail : des images comme autant de témoignages subjectifs et personnels de l’espace parcouru. Grains, contrastes et couleurs intemporelles du Polaroïd, une manière parmi d’autres, dérisoire sans doute, d’encager le temps qui passe.

Paysages tremblés
Sud