menu

Blog

23 janvier 2017

toutes ces coïncidences nous éclaboussent

nous montons en épingles

quantités de robes passagères

de chevelures indomptées

nœuds points ou pierres qu’importe le nom

de ce menu charbon

qui alimente le feu de nos illusions

 

tout est bon pour cracher notre fumée de mots

et voiler de blanc nos usines de solitude

 

22 janvier 2017

21 janvier 2017

20 janvier 2017

20 janvier 2017

19 janvier 2017

17 janvier 2017

17 janvier 2017

16 janvier 2017

abandonne ce temps de chutes d’étoiles de sel amer
de fleurs mortelles laisse prends plutôt dans tes mains
les écritures sauvages du feu et du désir prends laisse-toi
envahir par ce lieu de sève et d’encre
qui te laboure te dresse au ciel comme un menhir
au cœur de tes prairies natales de tes rives incendiées
la nuit des Corbières te longe te déchire te dessine
comme un delta perdu entre deux mondes
demain soleil large et lune sombre
s’uniront sur tes terres dévastées fonderont des villes blanches
où dans une langue dont tu ignores les vocables
des enfants habillés de foudre dompteront des chevaux noirs